Les communications faites par Claude BROUDO

Année 2013

Questions sur le capitalisme d’Etat : le point de vue d’un socio-économiste territorial  

L’approche systémique développée ici s’écarte de celle de l’Économie Politique en tentant de réintroduire le fait social total dans l’espace et le temps long, sans séparer les activités économiques des autres activités sociales. En remplaçant le concept de crise par celui de mutation, elle amène à tenter de caractériser la mutation en cours par la Glocalisation sous le double effet de la Multinationalisation et de la Métapolisation. Le cadre territorial des États-nations étant bousculé, le rôle traditionnel de l’État se voit remis en question. Au-delà des tentatives d’un « capitalisme financiarisé » ou d’un « capitalisme d’État », nous nous efforçons de montrer la nécessité d’un État glocal.

Mots clés : capitalisme ; glocalisation ; mondialisation ; métropolisation ; État

 

Année 2010

Classes créatives, villes créatives ? Des concepts utiles pour la métropolisation ?  

La communication recadre les concepts de classe créative et de villes créatives dans le cadre de la mondialisation et métropolisation contemporaine. À l’aide d’une nouvelle approche fondée sur l’Organisation du Temps et une périodisation entre Ordres et Formes, elle s’efforce de caractériser l’éventualité de la mise en place d’une « Forme de la Consommation Créative » et le rôle des villes au sein de celles-ci.
Trois conclusions majeures en découlent :
• la métropole, pour être créative, doit être le lieu/nœud/hub d’interconnexion de la société hypertexte et le lieu de l’interconnexion du local et du global,
• le développement durable urbain doit s’appuyer sur ses 3 piliers au moins autant économique et social qu’environnemental,
• le rôle de l’Université ne doit pas être cantonné à la diffusion des savoirs et à la recherche mais à participer activement aux interconnexions de son territoire.

Mots clés : Villes créative, classe créative, métropolisation, société hypertexte, société de la connaissance

 

Année 2009

Fonctions des métropoles et Organisation du Temps communication  

Cette communication présente une tentative de relecture de l’histoire urbaine en fonction de l’Organisation du Temps. Sont examinées ici dans un premier temps les mutations de la ville médiévale au travers du passage de l’Ordre Sacré à l’Ordre Marchand puis les transformations de la ville médiévale vers la ville moderne – la ville de la Forme de l’Échange – sous l’influence du Marchand, notamment au travers du putting out system, de la montée de l’État, des luttes sociales et de l’Internationalisation. La Modernisation est envisagée au sens de François Ascher au fil du développement de l’Individualisation, de la Rationalisation et de la Différenciation qui affecte non seulement la structure urbaine mais aussi la hiérarchisation du système urbain. La ville industrielle est envisagée selon la double dichotomie spatio-temporelle en fonction du travail. Les mutations de le ville contemporaine sont envisagées du point de vue de la glocalisation et de la métapolisation. pistes
Une partie de cette présentation a fait l’objet de la rédaction d’un document de travail : BROUDO, Claude, 2009 : « Fonctions des Métropoles et Organisation du Temps », Document de travail CEDITER (en ligne sur www.Cediter.eu).

Mots clés : histoire urbaine, ville médiévale, ville moderne, putting out system, ville industrielle, modernisation, glocalisation, métropolisation et métapole